Eclairage

Citation : La lumière est un facteur de grande importance en aquariophilie, il faut bien choisir son éclairage en fonction des besoins de l'aquarium (poissons et plantes).Durée de l'éclairage.Les plantes trop...

Catégorie de l'article: Techniques/Matériel

gallerie d'éclairage

La lumière est un facteur de grande importance en aquariophilie, il faut bien choisir son éclairage en fonction des besoins de l'aquarium (poissons et plantes).

Durée de l'éclairage.

Les plantes tropicales ont une durée d'éclairement de 12 heures. La durée maximale d'éclairage est de 15 heures, au delà les plantes (et les poissons !) ont besoin d'une période de repos. En aquarium, on recommande généralement de démarrer avec 6 à 8 heures d'éclairage maximum, car le temps que les plantes s'adaptent au milieu aquatique, une partie importante de la lumière profite aux algues.

Au bout de quelques mois, on peut augmenter progressivement la durée de l'éclairage, par tranche de 15 minutes en vérifiant que des algues n'apparaissent pas suite à chaque changement.

La durée d'éclairage est continue, un fractionnement perturbe le rythme des poissons et des plantes. Une faible intensité lumineuse ne peut pas être compensée par une durée d'éclairage plus importante. L'utilisation d'un programmateur permet d'allumer et d'éteindre l'éclairage automatiquement à heures fixes.

Intensité lumineuse.

Toutes les plantes n'ont pas les mêmes besoins d'intensité lumineuse. Pour déterminer l'intensité lumineuse d'un aquarium avec des tubes fluorescents, on applique la règle suivante :

  • 1 watt pour 1 litre d'eau - éclairage très intense
  • 1 watt pour 2 litres d'eau - éclairage intense
  • 1 watt pour 3 litres d'eau - éclairage moyen
  • 1 watt pour 4 litres d'eau - éclairage faible

Pour tout les types d'éclairages (notamment les LEDs), on compte plutôt en Lumens :

  • 35 Lumens par litre d'eau - éclairage très intense
  • 30 Lumens par litre d'eau - éclairage moyen
  • 25 Lumens par litre d'eau - éclairage faible

Température.

La température de la lampe est un paramètre qui indique la couleur dominante, elle est exprimée en Kelvin (K). La lumière du soleil a une température approximative de 6500 °K. Les températures basses sont associées à des teintes à dominante rouge, les températures élevées sont de couleur bleue.

Le tube fluorescent.

Schéma câblage électrique du tube fluorescent

Son fonctionnement : un rayon ultraviolet est produit par une décharge électrique dans un tube rempli de gaz et de vapeurs. Ce rayon ultraviolet irradie des poudres fluorescentes déposées sur la surface interne du tube, c'est ce qui provoque la lumière. La décharge électrique est provoquée par un ballast. Le starter ne sert qu'à l'allumage du tube.

Les tubes utilisés en aquariophilie ne sont pas les mêmes qui sont utilisés dans l'industrie ou chez le particulier.

spectre lumineux

En effet, les tubes aquariophile ont un spectre adapté aux plantes et aux poissons. C'est la poudre fluorescente qui modifie le spectre. Les couleurs optimum pour favoriser la croissance des plantes (photosynthèse) sont le rouge, l'orange et le bleue. Les tubes horticoles ont un spectre renforcé dans ces couleurs.

Les tubes horticoles ne diffusent pas une lumière très esthétique à l'oeil il faut associer aux tubes horticoles un tube de type lumière du jour dont le spectre est plus large.

Le rendement des tubes fluorescents baisse progressivement même si l'oeil humain ne détecte pas de différence. Il est convenu par l'ensemble des aquariophiles de changer les tubes fluorescents tous les six mois sinon la croissance des plantes est ralentie et la modification du spectre dans le temps favorise l'apparition d'algues.

Il ne faut pas changer tous les tubes en même temps mais garder un intervalle minimum d'un mois entre chaque changement de tube afin de limiter les variations.

Les tubes les plus utilisés sont le Biolux d'Osram, TLD96 de Philips, Symphony Azura de Mazda, Solar Natur et Tropic de JBL, Aquarilux et Daylight de Sylvania, Nominal TX de Actizoo, le tube Grolux est devenu obsolète.

Il existe des tubes de différents diamètre, les T8 et T5 (plus puissant pour une longueur identique et une consommation plus faible) et de différentes formes, les fluocompactes (ressemble à une ampoule) ou les T5 flucompacte (un tube classique plié en deux en forme de U).

Il faut noter que les nouveaux T5 doivent être alimenté par un ballast électronique. (pas de starter et durée de vie augmenté du tube)

Lampe à iodure métallique : HQI

lampe HQI

Lorsque l'aquarium à une profondeur de plus de 80 cm, il faut utiliser un éclairage plus puissant : les lampes à iodure métallique.

La durée de vie de ces lampes est d'environ 6000 heures ce qui correspond à un peu plus d'un an d'éclairage à raison de 12 heures par jour. Les HQI produisent des rayons ultraviolets dangereux, il faut donc utiliser un filtre anti-UV. De plus les lampes chauffent beaucoup, une certaine distance doit être respectée (40 à 70 cm).

La température de la lampe (paramètre qui indique la teinte dominante) ne doit pas excéder 6000 Kelvin pour ne pas favoriser la croissance des algues. Ces lampes sont alimenté par un ballast, un amorceur et un condensateur.

Lampe à vapeur de mercure haute pression : HQL

lampe HQL

Ces lampes ressemble beaucoup au lampe HQI. Elles ont une couleur jaune qui favorise la croissance des plantes. les HQL sont alimentés par un ballast ferromagnétique, ils sont moins chère que les HQI mais ont un rendu lumineux pas adapté à l'aquariophilie.

LED ou DEL

éclairage rampe led

Depuis quelques année est apparut ce nouveau type d'éclairage. Les LED ont une durée de vie très importante et une faible consommation électrique. Il existe des LED simple et des LED de puissance.

Les LED de puissance sont beaucoup plus efficace mais doivent absolument être refroidit.

Généralement, il faut combiner des LED blanche, rouge et bleue pour obtenir une température de couleur optimal pour un usage aquariophile.

Dernière recommandations :

Il faut penser qu'un couvercle ou plaque de verre entre la surface de l'eau et l'éclairage entraine une perte de l'intensité lumineuse d'environ 10 % avec une plaque propre.

Publicité


Article réalisé par le , modifié le 09 Février 2018. Google+ Nicolas

Vous avez aimé cet article ? Partagez le sur les réseaux sociaux :

Les articles publiés engagent leurs auteurs, l'Association Aquariophilie.org n'est pas responsable de leur contenu.
Cette oeuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons : © BY-NC-SA

Retour haut de page